journaliste en ligne sur mobile


seek.fr moteur de recherche déréférencé par google le 1er décembre 2010

...
Petite enquête indépendante par journaliste indépendant
D'abord je ne connaissais pas Seek.
Alors je suis allé sur le site après avoir lu un article expliquant que le 1er décembre 2010, Seek avait découvert une chute de son trafic, n’est plus référencé même sur le mot Seek ou moteur de recherche où il l'était précédemment. Il est vrai que je n'avais jamais saisi cette requête.
Qu'ai-je appris dans l'article : Seek fut lancé en 2004 comme portail et annuaire.
Il fut très positionné sur google, qui lui apporta un énorme trafic. Et ça rime avec fric !
Et selon google webmasters tools, Seek a plus de millions de liens qui pointent vers lui. Incroyable pour moi qui n'arrive pas à atteindre les 100.
Comment ont-il réussi cela ?

Je suis donc allé sur Seek. Et j'ai lancé une requête écrivain.
Et là, d'abord, des pubs gérées par... non pas google mais overture.com. Pour être accepté par overture.com il faut un trafic énorme !
6 réponses visibles sur mon écran : 3 liens publicitaires overture.com puis deux réponse wikipedia.org entre lesquels s'insère un site sur Charles Bukowski.
Je n'échangerais pas google.fr pour seek.fr !

Alors, la conclusion, docteur : sanction manuelle logique de google contre un site sûrement jugé sans véritable valeur ajoutée.




Ajouter votre commentaire éclairé




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.